Alixe au pays des merveilles

16 avril 2015

55 jours après...

 55 jours après, se surprendre à être encore vivante, et s'interroger toujours autant sur "le pourquoi du comment" et sur le non-sens de l'existence. Ne pas arriver à s'extirper de cette tristesse sans fond, et de ce cauchemar sans fin qui reprend vie chaque matin. Se dire que nous n'avons jamais été séparés plus de 6 jours d'affilée et que "la mauvaise blague a beaucoup trop duré" ! S'entendre répeter à l'infini, qu'il va falloir tenir et encore tenir, parce qu'il y a d'autres raisons de vivre et que la plus belle, est le sourire d'Alixe. Injonction vaine à la vie qui vous enferme dans un terrible sentiment de détresse, de culpabilité et d'injustice : "Oh, mère indigne que je suis, qui ne sais plus s'occuper de sa fille!" 55 jours après, réaliser, que je n'ai décidément pas les épaules assez larges pour encaisser tout çà ! Se sentir comme une petite fille orpheline à qui il faudrait (ré)apprendre à vivre et oublier que je suis la mère de cette petite fille orpheline qui n'a plus son papa chéri, pour lui apprendre la vie ---> Angoisse × 1000. 55 jours après, crier toujours à l'injustice: " Mais pourquoi nous? pourquoi lui?". Faire fi des formulations toute faites, empreintes de maladresse : Sois forte! ( mais je n'ai pas le choix!), la vie continue (parle pour toi!), Pffff, quelle vie de M****  (tu veux vivre la mienne?), "Surtout, n'en parlons pas!" (mais je n'aspire qu'à ça!), "Je n'ose imaginer ce que c'est qu'être toi ! (Moi non plus, je n'imagine même pas!), Dis-toi qu'il n'aimerait pas te voir dans cet état" (évidemment qu'il n'aimerait pas!), et le pire du pire, "Tu es jeune, tu referas ta vie!" (là, j'suis à 2  doigts de te coller un coup de boule à la Nin!). Réaliser finalement que seuls ceux qui sont passés par là, sont en mesure de savoir. La force de ce chagrin qui emporte tout sur son passage, étant incommensurable et inimaginable55  jours après, s'excuser d'en vouloir autant au monde entier. S'étonner carrément que la terre puisse encore tourner. Comprendre cruellement que nous appartenons désormais "au cercle fermé des malheureux initiés". Se sentir déja vieille et étrangement solidaire des petites mémés du quartier qui traînent leur solitude comme un boulet, et compatir en pensée "Je sais maintenant, quelle épreuve vous avez endurée!" 55 jours après, réaliser douloureusement qu'on commence à oublier le son de sa voix. Se sentir amputée d'une grande partie de soi. 55 jours jours après, lire et relire les mots de Fauré : "La spirale infernale ne fait que commencer. La douleur ne s'arrêtant pas au seuil de la première année". N'emprunter plus qu'un seul chemin de croix, celui du "Demain, dés l'aube, à l'heure où blanchi la campagne, je partirais, vois-tu, je sais que tu m'attends". Ne plus s'étonner d'avoir autant aimé " les contemplations" pendant l'adolescence, comme si j'avais déja eu le sale pressentiment qu'à 35 ans, ce livre me parlerait autant. 55 jours après, "avoir peur d'oublier, avoir peur d'accepter, avoir peur des vivants". Ne trouver l'apaisement que dans le recueillement. Se raccrocher à ses rêves, y chercher des signes, et n'avoir pour seul refuge que son lit, "son nouveau nid" (dixit J.C Oates, "j'ai réussi à rester en vie"). Ne rechercher la compagnie que de ceux que cette chienne de vie a meurtri pour se sentir " tout simplement" comprise. Au milieu de la foule même amie, étouffer d'angoisse, et chercher un échappatoire, un recoin silencieux, pour y cacher ses larmes. Ne plus sortir sans ses lunettes noires, accessoire indispensable, voir vitale, même sous un ciel maussade. Tenir difficilement une conversation futile pendant une demi-heure maxi, puis regarder dans le vide. Se forcer à sourire, ne plus arriver à rire, essayer quand même de se faire jolie (mais pour qui?), puis revenir au souvenir de son bel endormi, aussi triste et anéantie. Prendre un demi somni. Et s'accorder quelques heures de répit jusqu'a quatre heures et demi. 55 jours après, se dire que l'on ne pourra plus jamais écouter ni Chopin ni Satie. Ne supporter finalement plus aucune musique. Redouter les dimanches matin et le 22 de chaque mois, chiffre maudit. Craindre également les dates anniversaire, et les jours de fêtes. Se sentir comme dans une bulle de souffrance qui vous isole du monde extérieur, des rires et de la vie. Eviter d'envisager l'avenir, au risque de partir en vrille et reprendre un Lexomil. Considérer cruellement que tout est à reconstruire... sans lui. Sur ce grand champ de ruine. Dans cette souffrance infinie et cette solitude ultime.  

Vertige... 

17 avril 2015.

IMG_20150412_182736

Ton coeur retrouvé, toujours là gravé... 

"C'est lorsqu'on croit avoir tout perdu, que le souvenir vous revient du bonheur passé et que vous comprenez parfois dans un sursaut, l'importance de ce qui vous a échappé".

 

Posté par alixeetninette à 14:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


12 mars 2015

Il y a 6 mois et des poussières.

IMGP5951IMGP5930IMGP5938IMGP5961IMGP5972

 "Vu d'en haut, tout paraît plus beau",1728 m d'altitude".

Stop. Arrêt sur image. Retour en arrière pour tenter d'échapper à la tristesse de cette fin d'hiver, et se rappeler qu'il ya quelques mois en arrière, nous étions loin, très loin d'imaginer ce que 2015 allait nous réserver. Retrouver ces clichés que l'on avait mis de côté, c'est s'accorder une pause enchantée, une trève inespérée au milieu des pleurs et de l'absurdité. Des photos si belles que je trouvais dommage de ne pas les partager. Nécessité vitale de se rappeler notre chance, celle de pouvoir s'élever quand le moral se met à flancher. Prendre une grande bouffée d'oxygène et se laisser porter par tant de beautés. Se sentir égoïstement préservé des horreurs qui nous parviennent à travers les actualités et oublier naïvement que le pire peut nous arriver. Et quand le pire arrive, se raccrocher à ce que le monde a de plus de beau, car "tout paraît plus beau vu d'en haut". Continuer à espérer pour avancer et croire encore en l'homme et son humanité pour ne pas sombrer...

 

Posté par alixeetninette à 12:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Merci...

Les réveils sont toujours les plus difficiles. Et puis aujourd'hui, il y avait ce gros paquet qui m'attendait comme un appel réconfortant pour m'aider à émerger de mes cauchemars et retrouver la douceur qui fait si cruellement défaut à cette réalité injuste. Mille mercis les filles. Merci pour vos lettres, vos photos, vos dessins, vos cadeaux, vos hommages au papa d'Alixe... Mille mercis à Stéphanie d'avoir pris le temps de réunir tous ces témoignages d'amitié pour me les faire parvenir. Je ne m'y attendais pas, je suis tres touchée... La blogosphere est un grand partage. Vive la blogo ! 

IMG_20150312_091020.

Posté par alixeetninette à 09:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 février 2015

Celui qui... ♥

Edit du 26  fevrier 2015. Parce que le papa d'Alixe nous a quitté subitement dimanche pour aller photographier les étoiles... Malgré la douleur immense qui me submerge, je tenais à réediter cet hommage (un peu modifié) que je lui avais dédié de son vivant et qu'il avait eu l'emotion de découvrir avant de partir. Parce qu'il faut toujours savoir dire "je t'aime" aux êtres chers avant qu'on ne nous les enlève.

...

papa

Parce qu'il y a presque 15 ans (déjà!), je rencontrais celui qui deviendrait... L'homme de ma vie et le père de ma fille ! Et parce que cette année, exceptionnellement, nous avons oublié de fêter notre date de rencontre ensemble... (Ô rage, Ô desespoir !)

Pour conjurer cet oubli, je voulais écrire ces quelques lignes (et c'est bien peu!) pour évoquer  "Celui" qui savait toujours si bien sublimer amoureusement le joli minois de notre Alixette adorée Et offrir à ses modèles leurs meilleurs profils et leurs plus beaux souvenirs . Celui (grand taiseux devant l'éternel), qui, à défaut de beaucoup causer, préfèrait se cacher derrière son objectif pour mieux exprimer dans chacun de ses clichés, toutes ses émotions et sa sensibilité. Celui qui, en +  d'être un bon photographe, était un homme inventif, autodidacte, manuel et penseur à la fois, un véritable "Géo trouve tout" et "Mac Gyver du XXIeme siècle", (trop) discret  et (trop) posté en retrait, mais heureusement toujours aux aguets de nouvelles découvertes, et dont l'ingéniosité au quotidien m'émerveillait. Celui qui, la tête dans les étoiles (mais les pieds bien ancrés sur la terre!), rêveur et rationnel à la fois (et de là demeurait sa personnalité complexe!), pouvait passer des heures (si je l'interrompais pas sans cesse!) à philosopher sur les mystères de l'univers, ses trous noirs et ses galaxies interstellaires. Celui, qui ne se plaignait jamais, préférant écouter les autres se lamenter, pour ne pas avoir à évoquer cette maladie contraignante qui ne lui laissait aucun répit depuis l'enfance et qui se rappelera à lui, 3 fois par jour (et +) jusqu'à la fin de sa vie. Celui enfin, qui se révèlait être, de jour en jour, un compagnon formidable toujours aux petits soins pour moi, à la constance et la fidélité irréprochables, et qui m'a offert le + beau des cadeaux qui soit (après une sage réflexion de 10 années!), un présent original, en exemplaire unique, parfaitement réussi au delà de mes envies et de ses envies : La petite fille magnifique qu'il rêvait de chérir : ALIXE. Bref, vous l'aurez compris... Cette "perle (presque) rare" rencontrée il y a + d'une dizaine d'années déjà! (temps nécessaire pour mettre à l'épreuve ses qualités), c'est bien évidemment "Celui" pour qui mon coeur ne cessera jamais de battre...

Mon amour, ma Ninette, ma Vie.

 

Il y a des jours comme çà, (quand on ne broie que du noir) où il faut trouver le courage de rendre hommage à ceux qui méritent le plus nos égards. Et qui d'autre que lui, méritait que j'écrive un si beau témoignage?  Malgré ma réserve légendaire, J'ose donc parler (un peu) de lui, le sublimer "à ma manière" comme il a toujours su si bien le faire "à sa manière", en éludant au passage, quelque-uns de ses défauts qui faisaient son charme et aussi son mystère. Mais ne dit-on pas, "que personne n'est parfait" ?


Aujourd'hui, Je relativise, je positive comme il me l'avait appris, je m'incline face a l'injuste destinée qui nous touche et je rend hommage aux "hauts" même si je n'oublie pas " les bas" qui font partie de la vie...  Nous n'étions pas des bisounours, ça aurait éte me trahir, le trahir, ça aurait éte nous trahir. Unis maritalement pour le meilleur, et pour le pire aussi. Mais toujours solidaires, toujours complémentaires. Du pire, on s'était promis de toujours s'en sortir parce que nous n'étions pas "nés de la dernière pluie" et parce qu'à deux, la vie paraît moins triste.. Aujourd'hui, le pire est à venir mais je veux lui faire le serment de préserver ce qu'il avait de plus cher.. sa fille, sa princesse.

Voilà, c'est fini.

Ces quelques lignes, je les lui dédies, parce que j'en avais tout simplement le besoin et l'envie, comme une derniere preuve d'amour et pour que jamais, non plus jamais, il ne puisse douter de mes sentiments, de ma reconnaissance éternelle et de mon estime infinie.

 

Et pour découvrir les photos de Monsieur papa, un seul clic, c'est ici !

 

 

 

Posté par alixeetninette à 12:18 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

13 janvier 2015

Parenthèse enchantée ♥

IMGP9610-Modifier

« Le coeur a besoin d'un répit pour devenir capable de battre la chamade ; de l'immobilité au galop effréné, il faut des pauses pour retrouver sa respiration et laisser ainsi son coeur prendre de la vitesse. »

Posté par alixeetninette à 14:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


11 janvier 2015

IMGP0152-2

"C'est très difficile de jongler avec le second degré, dans un monde où tout est pris au premier" (Charb)

"Etre scandaleux, c'est dire aujourd'hui ce que tout le monde dira dans 10 ans" (Wolinski)

"La caricature est un témoin de la démocratie" (Tignous)

Notre ressort est de dénoncer la bêtise en faisant rire. On est simplement des clowns, des saltimbanques" (Cabu)

 

IMG_20150114_182525

 Joann Sfar ♥

Posté par alixeetninette à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2015

Happy New Year 2015 !

IMGP0055IMGP9903IMGP0007IMGP0032IMGP0019IMGP0076

Des milliards de flocons tombés in-extremis le matin du 27 décembre pour venir illuminer notre week-end post-noël et compliquer au passage l'arrivée de milliers de touristes qui débarquaient en masse sur les massifs savoyards. Loin de l'agitation du monde civilisé et pendant que la majorité des vacanciers restait bloquée sur les autoroutes de la vallée, nous pouvions profiter bien au chaud derrière nos carreaux, un bol de chocolat entre les mains, de cette ambiance magique et sereine qui donnait à notre village "un petit air de fête" !  Soulagés quand-même que la neige ait eu la courtoisie de tomber en abondance pendant les vacances, il ne restait plus qu'à attendre... le passage du chasse-neige pour sortir enfin la luge (offerte lors du précédent noël) et dévaler les pistes enneigées sous un soleil radieux et revigorant ---> Bref, les vacances de noël idéalisées que l'on espérait tant !  Une petite pause réconfortante assurément nécessaire, voir vitale pour affronter les frimas de l'hiver qui nous attendent encore en masse, courage ! Janvier et février restant -à mes yeux-  les mois les plus tristes de l'année, avant que le printemps daigne pointer joliment "le p'tit bout de son nez". ♥

 IMGP0012

Posté par alixeetninette à 14:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 décembre 2014

EN AVENT ♥

IMGP9661IMGP9663IMGP9668IMGP9665

Un vieux cadre repeint à qui nous avons redonné une lueur d'âme + 24 rouleaux de papier toilette ;-) + du papier cadeau étoilé + des chutes de rubans et de la ficelle + des p'tits chocolats enrubannés dans du papier froissé ---> Et voilà, notre premier calendrier de l'avent recyclé, qui égaiera nos journées d'hiver et nous consolera de ne pas avoir réussi à dénicher (après mille et une recherches!) le calendrier traditionnel de mon enfance où trônait le bon vieux père-noël entouré de ses petits lutins et de ses rennes: Un calendrier un peu kitsch, certes, mais tout en authenticité, et qui aurait joliment raviver ma nostalgie pour les noël d'antan... Tant pis! A défaut, nous avons contourné les modes actuelles imposées par " les supermarket" et fait la part belle à notre imaginaire (merci un peu à Pinterest). Et le résulat en valait vraiment la peine pour patienter jusqu'à la veillée de noêl ! ♥

Posté par alixeetninette à 15:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 décembre 2014

Smile ♥

IMG_20141214_224911

"Les enfants sont sans passé et c'est tout le mystère de l'innocence magique de leur sourire". 

(Milan Kundera)

 

Posté par alixeetninette à 23:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 décembre 2014

Il n y a que la maille qui m'aille ♥

IMGP9292IMGP9312IMGP9303IMGP9313IMGP9307IMGP9308-ModifierIMGP9355

Les sommets sont enneigées, les dernières feuilles tombent des arbres, la cheminée turbine du matin jusqu'au soir. Alixe est fin prête pour affronter les premiers frimas de l'hiver, emmitoufflée sous une épaisse couche de laine 100% "homemade" (by Mamie Jo of course!).

IMGP9301

Posté par alixeetninette à 22:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 novembre 2014

La saison des prunes.

CONFI PRUN (5)CONFI PRUN (8)CONFI PRUN (9)CONFI PRUN (10)CONFI PRUN (7)CONFI PRUN (2)

Il y a trois mois déjà, les pruniers de "chez pépé", comme à l'accoutumée (c'est à dire un été sur deux), ont croulé sous des kilos de fruits sucrées. Nous en avons bien profité, conscients que le phénomène ne se reproduirait pas avant l'été 2016 ! Au programme : confitures et tartes aux prunes ! Et quoi de mieux pour initier Alixe à "l'art de la confiture" que de ressortir un vieux "Martine cuisine" (1974). Bien qu'ici, la recette fasse la part belle aux fraises de tante Alice, nous avons su l'adapter à notre manière, chaperonnées par mamie. Et c'est dans la grange en ruine, qu'Alixette, parée de son petit tablier "cupcake" offert par "Angelina, maman de Mila", s'est pris au jeu, fière de suivre "presque" à la lettre les ingrédients de la recette, alléchée par l'idée qu'elle pourrait bientôt recouvrir de coulis ses tartines et ses petites suisses.

CONFI PRUN (6)

Posté par alixeetninette à 13:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Autumn ♥

aut V (1)

Posté par alixeetninette à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 octobre 2014

happy halloween ♥

IMGP8677IMGP8682IMGP8687IMGP8745-ModifierIMGP8747IMGP8748IMGP8766-2IMGP8840-Modifier

Récolter des potirons au potager, les transformer en "happy citrouille d'halloween", illuminer nos photophores d'automne, se réchauffer au feu de la cheminée, entendre crépiter les flammes, sentir la bonne odeur des châtaignes grillées, imiter "le cri de Munch", préparer un panier de friandises, laisser mijoter la soupe de potiron à "la vache qui rigole" dans la cocotte, et attendre impatiemment les sorcières et les fantômes qui vont venir frapper à la porte...

"Mais dis maman, ils arriiiivent quand les z'enfants ?"

 IMGP8702

 

Posté par alixeetninette à 17:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 octobre 2014

I ♥ Barnabé !

IMGP1711-Modifier

Notre 1ère petite barrette "pomme" de chez Barnabé aime le café, offerte par Emilie de chez Alfred.

Juste trop Happy !

Et parce que nous sommes toujours aussi fans de "Barnabé aime le café", nous avons souhaité participer au concours de la marque (qui tente rien, n'a rien). Nous invitons donc tous les lecteurs qui passeront ici, à cliquer sur ce lien puis à "à liker" ce cliché. C'est tout simple ! En espérant peut-être pouvoir offrir une poupée Matriochka à Alixe pour noël ;-) ...

Mille mercis d'avance à tous ceux qui prendront le temps de nous aider... ♥

 

Posté par alixeetninette à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 octobre 2014

By "Ninette cacahuète" ♥

IMGP7450

"Petit à petit, la couturière s'agguerit et prend plaisir à gâter les petites filles".

Les baguettes qui réalisent tous les rêves... ♥

 

Posté par alixeetninette à 21:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]